contact@giraf-iffd.eu

facebook linkedin

Enquêtes - Umfragen

GIRAF-IFFD a été ces dernières idées à l'initiative de plusieurs enquêtes de grande ampleur, dont les principaux résultats sont présentés ci-dessous :

  • 2015 : Le doctorat dans le cadre du processus de Bologne : pratiques et vécus de la thèse de doctorat
  • 2009 : L’insertion professionnelle des jeunes chercheurs en SHS entre la France et l’Allemagne
  • 2007 : Cadre juridique et expériences pratiques de la Cotutelle de thèse

 

In den letzten Jahren hat GIRAF-IFFD mehrere Umfragen durchgeführt, deren Hauptergebnisse hier präsentiert werden: 

  • 2015: Die Promotion im Zuge des Bologna-Prozesses: Auswirkungen auf Praxis und Leben der Promovierenden
  • 2009: Der Berufseinstieg der NachwuchswissenschaftlerInnen der Geistes- und Sozialwissenschaften in Frankreich und Deutschland
  • 2007: Juristische Rahmenbedingungen und praktische Erfahrungen der Cotutelle de thèse

 

- Enquête GIRAF 2015 : Le doctorat dans le cadre du processus de Bologne : pratiques et vécus de la thèse de doctorat

La mise en place du processus de Bologne amorcé en 1999 et qui visait à harmoniser les systèmes universitaires européens a conduit à une réforme du doctorat en Sciences Humaines et Sociales qui se voit aujourd’hui aligné sur le modèle prévalant en « Sciences dures ».

Principal effet de cette réforme, la durée du doctorat en SHS est aujourd’hui limitée. Dans le même temps, doctorantes et doctorants sont incité(e)s, quand cela est possible, à enseigner, s’engager dans la vie scientifique de leur(s) établissement(s) de recherche, à publier, à intervenir lors de manifestations scientifiques ou à les initier.

Si des études rendent déjà compte de l’application de cette réforme, l’association de jeunes chercheurs GIRAF-IFFD a, par le biais de cette nouvelle enquête, analysé les défis que représente la redéfinition du doctorat dans le cadre du processus de Bologne. Il s’agissait d’interroger aussi bien la transformation du statut et de la pratique scientifiques des doctorants (mobilité, professionnalisation, débouchés) que le vécu de la thèse de celles et ceux qui choisissent de se lancer dans l’aventure du doctorat.

 

- Umfrage GIRAF 2015: Die Promotion im Zuge des Bologna-Prozesses: Auswirkungen auf Praxis und Leben der Promovierenden

Der 1999 zur Harmonisierung der europäischen Universitätssysteme initiierte Bologna-Prozess führte zur Neudefinition der Promotion in den Geistes- und Sozialwissenschaften (Ph.D).

Diese ging für die Promovierenden mit neuen Herausforderungen einher: Die Verkürzung der Promotionsdauer (auf 3 bis 4 Jahre) bei gleichzeitiger Erhöhung der wissenschaftlichen Anforderungen. So wird den Promovierenden nahegelegt, neben ihrer Doktorarbeit einer Lehrtätigkeit nachzugehen, sich in den wissenschaftlichen Aktivitäten ihrer Einrichtung einzubringen, Artikel und Rezensionen zu veröffentlichen, an wissenschaftlichen Veranstaltungen teilzunehmen oder selbst welche zu organisieren.

Die letzte Umfrage von GIRAF-IFFD ist der Frage nachgegangen, inwiefern sich der Status und die Praxis der Promovierenden durch diese neuen Rahmenbedingungen verändert haben (Mobilität, Professionalisierung, Karrieremöglichkeiten) und wie sich dieser Wandel auf ihr Leben ausgewikt hat.

 

- Enquête GIRAF 2007 : Cadre juridique et expériences pratiques de la Cotutelle de thèse

Le doctorat en cotutelle est réalisé dans le cadre d'un partenariat entre deux universités et dirigé conjointement par un professeur de chacun des pays concernés. La thèse, rédigée dans l'une des deux langues, donne lieu à la délivrance d'un titre de docteur reconnu dans les deux pays. Valorisé sur le marché du travail, le doctorat en cotutelle nécessite un engagement important et doit être bien préparé.

 

 

    14/02/2017